VANDALISME

VANDALISME – DESTRUCTION PARTIELLE DE LA GRANDE HAIE NATURELLE DU RESEAU ECOLOGIQUE DU BOIS DE LA RESPE.

En dépit de la convention signée chez Maître HUGARD à Sambreville entre Claude JANSSENS, Nordigan AKTEPE et son frère, en présence du Notaire et de Monsieur Willy ROBERT, par laquelle il y avait lieu de respecter l’intégrité de la grande haie naturelle, celle-ci a été partiellement détruite plutôt vandalisée par un certain LONGIN ou LONGEAIN, fermier de son état.

Monsieur AKTEPE parle que c’est suite à la plainte d’un riverain qu’il aurait agit. Les riverains dont les terrains jouxtent de la haie naturelle vandalisée ont pratiquement tous des terrains en l’état naturel d’arbres, de buissons, de ronciers et de muriers. Il est donc assez étrange que ce soient Monsieur AKTEPE et consorts qui auraient été contraints de couper (arracher, déchiqueter)  les arbres des riverains plaignants. Il faut savoir que les branches qui dépassaient la clôture étaient celles de ces derniers vu que le terrain de Monsieur est au sud et qu’en général les arbres tentent de se développer vers la lumière. En tout état de cause la convention garantissant l’intégrité de la grande haie, il était pour le moins nécessaire que la nécessité d’une intervention soit discutée par les parties signataires.

 

Si Monsieur AKTEPE voulait que les arbres des riverains soient élagués, il devait leur en faire la demande expresse, d’autre part les riverains avaient également le droit de faire trancher la question par la Justice de Paix car les branches dépassant la limite du lotissement se trouvent à plus de deux cents mètres des habitations et la plupart des arbres sont en l’état depuis plus de trente ans. De plus, j’ai de nombreux doutes quand au limite de la propriété de Monsieur AKTEPE. Il faut savoir que j’habite le quartier depuis plus de 67 ans et qu’au cours du temps les bornes ont été déplacées probablement par le fermier de l’époque. On peut facilement démontrer que l’angle du tracé actuel est inversé par rapport au plan du cadastre et que la clôture ne se trouvent plus à la distance initiale de la grosse borne située le long du bosquet et que les arbres que j’ai planté en 1989 se sont  étrangement rapprochés de la clôture de plus de deux mètres ce qui est digne d’un dessin animé de Walt Disney.

 

Quoi, qu’il en soit, les frères AKTEPE pour éviter le recours au Conseil d’Etat qui avait été déclaré recevable avait accepté de passer un accord écrit dans lequel il s’engageait à respecter l’intégralité de la grande haie. Cette haie doit avoir été avoir été plantée dans les décennies suivants 1833, date à laquelle la Commune d’Aiseau a été autorisée à abattre l’entièreté du Bois de la Respe, pour en faire des terres agricoles. Haie qui apparait sur différentes photographies mais sans équivoques sur les photographies aériennes de 1952. Cette convention un des initiateurs des pétitions des riverains dans le cadre de l’enquête environnementale permettait ainsi à Monsieur AKTEPE de pouvoir débuter ses projets et aux initiateurs de la pétition de se garantir le maintien du réseau écologique en sauvegardant la grande haie naturelle. Le notaire avait lui-même bien insisté sur le respect de l’intégrité de la grande haie.

 

Il s’agit  de la haie citée dans l’Avis du CWEDD portant sur la demande de permis de lotir - 7B« Rue Isolée » à Oignies (AISEAU-PRESLES) , Avis EIE – Lotissement à Oignies (AISEAU-PRESLES) – 16/02/09, ce que Monsieur AKTEPE savait. En effet, en réponse à la lettre de Claude JANSSENS, qui se dit déçu du non respect de la parole donnée (signée), il envoi un SMS en déclarant qu’il est un homme de parole qu’il ne savait pas (sic)… Pour se défendre d’avoir manqué à sa parole, il en rajoute une couche en prétendant au journaliste que la haie concernée est une haie à venir. Il est assez étrange que la convention porterait sur le maintien d’une haie à venir, que Monsieur AKTEPE a repris d’initiative dans ses plans, qui à ce jour est toujours à venir et n’existait donc pas lors de la signature de la convention. A l’instar de celle de Tulius DETRITUS (Astérix et Obélix contre César), la parole de Monsieur AKTEPE n’engage peut-être que ceux qui y croient

 

 

L’avis du CWEDD reprenait ceci au sujet de la haie :

 

« En ce qui concerne le cadre biologique :

o Assurer la continuité du réseau écologique local (compte tenu notamment de la proximité de zones de développement définies au PCDN et de la zone Natura 2000 à 500 m et dans le respect de la réglementation communale relative à l’abattage et à la protection des arbres, des arbres têtards et des haies) ;

o Maintenir au maximum la haie existante de grande valeur esthétique et biologique, qui donne une plus value au site et donc au lotissement. Cette solution est toujours préférable à la replantation tant du point de vue biologique que pour aider à la (re)composition du paysage local. Il est possible de maintenir, par exemple, les arbres aux limites de lots. La recréation à l’arrière des lots est intéressante mais pas suffisante ;

o Maintenir le remarquable chêne pédonculé bornier situé en bout de la haie en limite du lotissement, au droit de la servitude vers le bassin d’orage et du piétonnier.

L’auteur recommande son maintien mais le demandeur n’en a pas tenu compte. Un petit effort de conception permettra de contourner celui-ci et des précautions lors de l’implantation de l’égouttage veilleront à limiter les dégâts à son réseau racinaire.

Il en est de même pour le chêne situé le long de la rue Isolée en début de lotissement qui, outre son intérêt biologique et paysager, marque bien l’entrée »

 J’ai pris connaissance des dégâts importants causés aux différentes essences se trouvant dans la haie naturelle dont certains arbres sont plus que centenaires. De plus, cet acte de vandalisme a été effectué à une période où se reproduisent nombre d’animaux vivant dans et sous celle-ci, dont l’écureuil roux et certaines espèces d’oiseaux. Nous savons que cette période couvant normalement les mois d’avril jusque août est avancée de près de 30 jours, car il y avait déjàs des nids. Or, en en Belgique, il est défendu de déranger, d’enlever ou de détruire les nids d’oiseaux appartenant à des espèces vivant à l’état sauvage sur le territoire européen des Etats membres de l’Union Européenne (…).

 Il n’est évidement pas interdit d’élaguer mais cette pratique doit se faire à des périodes plus appropriée et non  par exemple entre septembre et novembre et compte tenu de la convention demandait au minimum l’accord de l’ensemble des parties présennte lors de la signature de la convention. De plus, dans le présent cas de figure, il ne s’agit pas d’élagage mais d’un arrachage sauvage d’ensembles de branches et branchages des arbres laissant d’abominables cicatrices qui vont en altérer la santé voire les faire mourir par pourrissage des troncs.

On ne saura jamais si ce vandalisme à pour origine Monsieur AKTEPE ou LONGIN mais il est certain que c’est le signataire de la convention qui est responsable de la correcte exécution de ses engagements et par voie de conséquence le « c’est pas moi c’est l’autre » ne le dédouane pas.

La grande haie du lieu dit bois communal de la Respe en 1952. Sur cette carte on également apercevoir le sentier du Bois planté et du Fonds des Haullées (Laid Trou) et le sentier qui au départ d'un tourniquet allait rejoindre le début de la rue Isolée.
La grande haie du lieu dit bois communal de la Respe en 1978. Sur cette carte on également apercevoir le sentier du Bois planté et du Fonds des Haullées (Laid Trou) et le sentier qui au départ d'un tourniquet allait rejoindre le début de la rue Isolée.
La grande haie du lieu dit bois communal de la Respe en 2013
Claude JANSSENS montre les dégâts aux arbres d'un riverain alors que par la convention signée entre ce dernier et la famille AKTEPE, l'intégrité de ces arbres étaient garanti contre l'abandon d'un recours en Conseil d'Etat, déclaré recevable.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123website.be
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

17.10 | 14:06
CHEMIN DU ROTON a reçu 17
03.10 | 09:58
24.08 | 07:59
JUGE CONSULAIRE a reçu 2
24.08 | 07:58
FORMATEUR a reçu 2
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE