TERRE DE LOCHABER (Highlands en Ecosse)

Claude JANSSENS, Laird of Lochaber

Si l’on se réfère aux documents détenus par Claude JANSSENS, celui-ci serait devenu Laird de Lochaber (Highlands en Ecosse) par l'acquisition le 16.08.2013 d'un terrain de x square foot dans le cadre d'une campagne pour la protection de la nature dans cette région. 

Il s’agit d’un magnifique projet de reforestation et de réserve naturelle, toutefois le titre de Laird n’est ici que le qualificatif d'une catégorie de coparticipants au projet conduit par la société Highland Titles qui appartient dans son intégralité à Highland Titles Charitable Trust for Scotland qui est enregistrée en tant qu’organisme de bienfaisance à Guernesey sous la référence  CH444.

Il ne s’agit pas d’un titre de noblesse comme certains se plaisent à la dire voire à le croire mais d'un titre de propriété héréditaire lié à une terre écossaise, il n’a guère de consistance vu que le système féodal écossais a cessé d’être en écosse depuis 2001 à l’exclusion de l’île de Sercq jusqu’au 4 octobre 2006. Dans ce projet, on vous invite à choisir en Laird, Lord et Lady, en Belgique, l’usage de titres de noblesse est interdit pour les non nobles et seul celui de Laird est portable.

Le titre Laird tient son origine dans l’ancien droit écossais, il s’agit d’un titre de « corporeal hereditament » (une propriété héréditaire en lien direct avec la possession de terres). Le titre ne peut être acheté ou vendu sans le terrain, contrairement au titre Lord britannique qui suit le titulaire, même si ce dernier vend ses biens ou déménage. Ce terme de «Laird» a généralement été appliquée à la possession d'un domaine, parfois par le propriétaire lui-même ou, plus couramment, par ceux qui vivent et travaillent sur le domaine. Il s’agit d’un état  plutôt que d'un titre et cette qualification  ne convient pas pour le propriétaire d'une propriété résidentielle normale et suivant la Court of the Lord Lyon encore moins pour les propriétaires d'une petite parcelle de souvenirs de la terre. Il va sans dire que le terme «Laird» n’est pas synonyme de celui de «seigneur» ou de «dame». Si le port de cette qualité ne pet être considérée comme illégale, elle n’a pas beaucoup de sens. De plus, la propriété d'une parcelle de souvenirs de la terre ne suffit pas à amener une personne autrement inadmissible dans la compétence de la Lord Lyon  dans le but de rechercher une Concession d'armoiries.

C’est au plus un sympathique titre d’adhésion à un projet de protection de l’environnement écossais qu’un titre réel, c’est du moins ma position à l’égard de cette dénomination, et tout au plus un Social Laird of LOCHABER.

Voir également : www.lochaberhighlandestates.com

 Les armoiries présentées comme celle de LOCHABER, ne sont pas des armes écossaises, il s’agit d’une marque commerciale et celles-ci n'ont donc  pas été reprises comme armoiries dans le Registre "Public Register of All Arms and Bearings in Scotland" et elles ne peuvent donc pas être utilisé en Ecosse, ni d’ailleurs en Belgique. Toutefois, certains éléments peuvent appraître comme marque d'appartenance dans des armoiries portées en Belgique. 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123website.be
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

17.10 | 14:06
CHEMIN DU ROTON a reçu 17
03.10 | 09:58
24.08 | 07:59
JUGE CONSULAIRE a reçu 2
24.08 | 07:58
FORMATEUR a reçu 2
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE