LE DOYEN D'HONNEUR EMERITE

CLAUDE JANSSENS

Claude JANSSENS, Mensan, licencié en sciences économiques appliquées, administration des affaires publiques, Expert-comptable, Analyste financier, est un socioprofessionnel néo-corporatif très actif au sein du secteur de la comptabilité et de la fiscalité.

Homme de terrain et de cabinet, il s’agit d’un ancien expert-comptable bénéficiant d’une forte expérientielle économico juridique, c’est ce qui ressort principalement de ses travaux publiés sous forme d’études, d’ouvrages et d’articles, ainsi que de ses diverses interventions professionnelles. C’est également un socioprofessionnel dont l’approche sociétale est de type durkheimien, ce qui se traduit par une façon d’appréhender la problématique sectorielle avec une attention particulière pour l’importance fonctionnelle des institutions, de ses traditions et valeurs, mais également pour le respect et l’égalité de chaque professionnel.

Au cours de son mandat, non dépourvu de courage civique, il a favorisé la réflexion sur le rôle respectif des différents acteurs sectoriels et a toujours émis des avis clairs face aux dérives de certains mandataires.

LE MANDAT

mars 2006 – octobre 2012 (6 ans 8 mois)

Doyen d’Honneur du Travail des professions comptables et fiscales (A.R. 29.03.2006 – M.B. 18.04.2006), secteur de +/- 25.000 personnes (2006/)

A l’occasion du centenaire de l’Indépendance de notre Pays, S.M. le Roi Albert Ier procéda à la restauration de la dignité de Doyen des Métiers, destinée à assurer la permanence du patrimoine de prestige professionnel. Compte tenu de l’évolution de l’organisation du travail et de la modification du contenu des professions, ainsi que des suggestions faites par les partenaires sociaux, il fut décidé en 1945, de substituer à l’appellation historique de Doyen des Métiers celle de Doyen d’Honneur du Travail. La dignité de Doyen du Travail est une charge représentative qui investit celui-ci d’une mission d’incarner les traditions, la valeur et le prestige moral et social de sa profession. Il doit en autres :

a) servir les intérêts de la profession et prendre, à cet effet, dans toute la mesure du possible, les initiatives nécessaires ou souhaitables.
b) assurer la représentation de son secteur dans des circonstances importantes.
c) contribuer à l’information, à la formation et au perfectionnement professionnels des personnes occupées dans son secteur, en vue de favoriser leur promotion professionnelle et sociale.

Cette dignité apparaît comme la légitime héritière de l’immense patrimoine d’honneur officiel et de courage civique, que les anciens doyens des métiers ont établi et sauvegardé au cours de notre histoire. Les critères d’attribution de la dignité de doyen des métiers, peuvent se résumer par un mérite professionnel particulier, doublé d’une carrière professionnelle marquante s’accompagnant d’un véritable rayonnement social, dû aux activités altruistes et désintéressées au service des organisations et institutions créées dans l’intérêt des membres de la profession, etc.

PROMOTION QUINQUENNALE 2005/2006

Claude JANSSENS & Jacques COLSON

A l’initiative de Monsieur Willy PAYROUX, Doyen d’Honneur émérite du Travail, de Mademoiselle Micheline CLAES, Vice-présidente de l’Ordre des Experts-comptables et des Comptables brevetés de Belgique et de Claude JANSSENS, remise à l’ordre du jour de la promotion quinquennale pour les Elites du Travail qui n’avait plus été organisée depuis 9 ans.

Ils arriveront à constituer un Comité National Organisateur (CNO) sachant que celui-ci est constitué de l’ensemble des représentants désignés par les organisations d’employeurs, les associations professionnelles et les organisations représentatives des travailleurs, qui ont été contactées préalablement par l’Institut Royal des Elites du Travail. Dans certains cas, des représentants du secteur public ou des personnalités indépendantes (ex : Doyens d’honneur du Travail, scientifiques, professeurs) peuvent également prêter leur collaboration.

Il est installé sous la présidence du Commissaire Général du Gouvernement, Claude JANSSENS en sera le Secrétaire francophone.

Le CNO est chargé de prendre toutes les dispositions nécessaires pour procéder à la sélection des Lauréats et du choix des Doyens d’honneur du Travail. Les services de l’Institut royal des Elites du Travail assistent le CNO en remplissant les tâches administratives et apportent l’assistance technique nécessaire au respect des règles et procédures.

Avec l’aide de Jacques COLSON, Conseiller des pratiques professionnelles auprès de l'IEC, l’intéressé va créer une banque de lettres et un réseau d’adresse qui sera transmis dans les deux langues nationales. Il coordonera l'ensemble des comités de sélection avec la collaboration de nombreux mandataires d'associations professionnelles et/ou des confrères expérimentés.

Le succès sera complet et près de 249 professionnels de la comptabilité recevront les Insignes d’Honneur liés au Titre de Lauréat du Travail de Belgique.

Claude JANSSENS et Jacques COLSON sont présentés comme candidats Doyens et respectivement soutenus par l’Ordre des Experts-comptables et Comptable de Belgique (OECCBB) et la Beroepsvereniging voor Accountants, Belastingconsulenten, Bedrijfsrevisoren, Boekhouders en Erkende Fiscalisten (BAB Antwerpen). Candidats qui obtiendront le titre, la dignité et le mandat de Doyen d’honneur du Travail pour une période cinq ans non renouvelable. 

LE COMITE PERMANENT DU ROLE FRANCOPHONE POUR LES ELITES DU TRAVAIL DES PROFESSIONS COMPTABLES ET FISCALES - LE CPET S35F

Jean-Guy DIDIER, Expert-comptable & Réviseur d'entreprises, le Président du CPET S35F
 

Sous son mandat effectif (2006/2012)

Début de l'année 2007, Claude JANSSENS invite des confrères qui s'étaient largement impliqués das la promotion de 2005/2006 à constituer un Comité de personnalités du secteur des professions comptabes et fiscales qui seraient cooptés par le Doyen en exercice parmi les mandataires les plus représentatifs des associations professionnelles.

Le comité ayant pour objet d’assister le Doyen d’Honneur du Travail dans l’exercice de son mandat a conduit inévitablement à la préparation de la promotion quinquennale de 2011/2012 et dès l’installation du Comité National Organisateur sectoriel a été dissout comme il se doit à la charge du nouveau Doyen d’Honneur du Travail de reconduire l’équipe voire de la renouveler en tout ou en partie.

Fin de l’année 2010 est installé le Comité National Organisateur qui comprendra pour les francophones une délégation de personnalités mandatées représentants directement des associations professionnelles et/ou à travers leurs mandats d’administrateurs de la Fédération des Métiers de Bruxelles-Wallonie de la comptabilité et de la fiscalité l’ensemble des associations membres de la fédération.

Après son mandat effectif

Le 25 septembre 2015, à l’occasion de la saint Matthieu, Claude JANSSENS, en sa qualité Doyen descendant le plus récent reprend en charge certaines obligations de Bernard BRUYR, Doyen effectif, décédé le 1 mai 2015, sous la qualité de Pro-doyen des Métiers. Il reconstitue le CPET S35F et le préside tandis que Monsieur Jean-Guy DIDIER en devient le Président honoraire.

 

LE COLLEGE ROYAL DES DOYENS D'HONNEUR DU TRAVAIL

Réunion du Conseil d'administration en 2011
Période : Avril 2008 – Janvier 2013 (4 ans 10 mois)

En avril 2008, il est coopté comme administrateur du Collège Royal des Doyens d’Honneur du Travail, près de l’Institut Royal des Elites du travail de Belgique Albert Ier : Expositions nationales du Travail (fondation Reine Elisabeth de Belgique), Commissariat Général du Gouvernement à la promotion du travail, IRET, rue des Poissonniers, 13 – 1000 Bruxelles – L’IRET est une institution dépendant du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale.

Claude JANSSENS, au cours de son mandat, n’a jamais pu être convaincu de la relation pouvant exister entre les activités d’intérêt culturel et social conduites par le Collège et le soutien qu’il était sensé apporter à l’IRET. Les activités et la gestion de cette fondation correspondant de moins en moins à sa conception du volontariat en faveur de la promotion du travail, il avait décidé de ne pas demander le renouvellement de son mandat en 2013. Toutefois, suite à un nouveau projet contraire à son éthique financière, il a décidé, en décembre 2012, de mettre fin de manière unilatérale à ce mandat qui, depuis sa démission du CNO sectoriel près de l’IRET, n’avait d’ailleurs plus aucun intérêt pour son secteur professionnel. La démission a été actée le 5.01.2013.

LE PROJET DE FEDERATION DES METIERS DE BRUXELLES-WALLONIE DE LA COMPTABILITE ET DE LA FISCALITE

Fédération des Métiers de Bruxelles Wallonie de la comptabilité et de la fiscalité – FMCF ASBL n° d’entreprise 821.860.709 – représentant la majorité des corporations, unions et associations professionnelles de la Fédération de Wallonie Bruxelles.

C’est dans le cadre de son décanat que Claude JANSSENS a pris l’initiative de présenter et de mettre sur les fonds baptismaux, avec quelques autres mandataires, le projet de Fédération des Métiers de Bruxelles Wallonie de la comptabilité et de la fiscalité.

La fédération a pour objet l'étude, la protection et le développement des intérêts professionnels, économiques, sociaux et moraux, des professionnels appartenant aux Métiers de la comptabilité et de la fiscalité. Il s’agit à la fois une organisation représentative de l’ensemble des travailleurs des Métiers de la comptabilité et de la fiscalité représentés par les corporations, unions et associations professionnelles qui la composent. Ses particularités sont d’une part d’être indépendante des autorités ordinales (IEC, IPCF et IRE) et de reposer sur la démocratie corporative par des structures appropriées et sur sa volonté d’ouverture à toutes structures qui lui sont équivalentes.

Au cours de son décanat, il assumera les fonctions de Doyen et de membre du Conseil d’administration, c'est-à-dire de 2009 à 2012. Auteur des statuts, il sera également, au cours de la même période, membre du comité des statuts et règlements.

L'exercice du pouvoir ne l’intéressant pas en tant quel tel, il avait prévu de quitter la direction de la Fédération dès la fin de son mandat décanal. Cela fut fait en date du 16.10.2012, lorsque le nom de son successeur fut connu.

PROMOTION QUINQUENNALE 2010/2012

A l’initiative de Claude JANSSENS, Doyen d’Honneur du travail en exercice, en accord avec Monsieur Willy PAYROUX, Doyen d’Honneur émérite du Travail et Président du Comité National Organisateur en 2005/2006, de Jacques COLSON, Doyen d’Honneur du Travail en charge des néerlandophones, les membres du Comité permanent du Rôle francophone pour les élites du travail des professions comptables et fiscales, est installé le Comité National Organisateur des professions comptables et fiscales (CNO) sachant que celui-ci est constitué de l’ensemble des représentants désignés par les organisations d’employeurs, les associations professionnelles et les organisations représentatives des travailleurs, qui ont été contactées préalablement par l’Institut Royal des Elites du Travail.

L’installation du CNO par le Commissaire Général a lieu en 2011. La majorité de ses membres francophones sont à la fois mandataires d’associations professionnelles et  de la Fédération des Métiers de Bruxelles-Wallonie de la comptabilité et de la fiscalité tandis que la majorité des membres néerlandophones sont issus de l’Overlegcomité. La double appartenance des membres francophones a pour but de pour veiller aux droits des associations membres de la fédération mais dépourvues de délégués au CNO. Sur proposition des membres francophones Monsieur Willy PAYROUX, en devient le Président, le CNO nomme Claude JANSSENS et Jacques COLSON en qualité de Présidents suppléants mais également de Secrétaires du CNO tandis que la vice-présidence est octroyée au représentant des syndicats. Les secrétaires sont  notamment chargés de l’organisation des travaux de sélection.

Après avoir organisé la sélection des candidats francophones et s’être garanti de ne  pas porter préjudice à la promotion d’hommage en cours, Claude JANSSENS démissionne du comité en raison de  la modification, en cours de promotion, de la procédure de nomination des Doyens altérant la souveraineté du CNO, de la suppression de l’octroi progressif des distinctions altérants la valeur des brevets et de l’abandon du fixe-ruban. Il  ne lui était pas possible de cautionner ces dispositions discriminatoires entre générations de lauréats du travail et, suite à l’abandon  du fixe-ruban, par rapport à l’ensemble des décorés notamment  du travail, ainsi que la délocalisation de la fabrication des insignes d’honneur.

Pour souligner son désaccord Claude JANSSENS n'était pas présent, le 16.12.2012, lors de la séance de remise des Titres et Insignes d’honneur du Travail, octroyés par SM le Roi Albert II aux élites du travail des professions comptables et fiscales à Bruxelles. 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123website.be
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

17.10 | 14:06
CHEMIN DU ROTON a reçu 17
03.10 | 09:58
24.08 | 07:59
JUGE CONSULAIRE a reçu 2
24.08 | 07:58
FORMATEUR a reçu 2
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE